Comment résister à l’espionnage permanent des GAFAM

Comment résister à l’espionnage permanent des GAFAM

Facebook, Google, Microsoft, Apple, tous les géants de l’informatique et de la communication se sont rapidement rendus indispensables dans la vie quotidienne des utilisateurs de smartphones et de PC, c’est à dire quasiment tout le monde à l’heure actuelle.
Se servant de leur monopole, ils se sont enrichis incroyablement vite notamment en vendant nos données personnelles à qui en voulait : Agence de renseignements, gouvernements, sociétés privés, tout est bon dans le cochon.

JPEG

Ils ont développé le pistage, qu’ils améliorent et gavent d’intelligence artificielle leur traitement des données, ils savent tout de votre vie à la seconde près. Où vous êtes, avec qui vous parlez ou échangez, vos SMS, vos mails, ce que vous achetez, TOUT. Et bien sûr ils se refilent les infos complémentaires sans vergogne.

Beaucoup de gens disent être préoccupés par cet état de fait et invoquent la confidentialité promise par la loi, mais tous quasiment continuent d’utiliser leurs services, tout en sachant ce qui se passe.

D’autres me répondent qu’ils n’ont « rien à cacher » et s’en fichent. C’est selon moi une vision à très court terme, car nul n’est exempt de vices, et nous avons tous des choses à cacher. Ces gens le réaliseront trop tard, les exemples de gens trahis par FB, microsoft ou simplement censurés sans raison valable par youtube sont légion. Et je ne parle pas d’apple qui a gentiment donné au gouvernement US les coordonnées de tous leurs abonnés participant à « occupy wall street », ou de tous les dissidents chinois pour pénétrer le marché convoité de ce riant pays. Imaginez la même société en 1933…

S’il est impossible d’enlever toute traçabilité de son PC ou de son smartphone, il est néanmoins possible de grandement limiter celle-ci pour peu qu’on veuille s’en donner la peine.

Mais « résister », cela implique de s’investir un minimum, ça ne se fait pas en un clic.

D’abord, il faut savoir que seuls les OS LIBRES vous assure une totale confidentialité et un contrôle absolu de votre machine. Les OS propriétaires vous fichent tous, sans exception et possèdent des « backdoors » qui permettent aux gens les connaissant de pénétrer facilement dans votre système.

Pour les PC, c’est facile, il y a Linux qui est maintenant devenu grand public, BSD, solaris, slackware et d’autres. Des centaines de distributions à découvrir :

https://distrowatch.com/

Pour les smartphone et tablettes, c’est plus compliqué. Certains téléphones supportent les systèmes suivant :

LineageOS, qui est un android sans backdoor et sans google https://lineageos.org/

Ubuntu Touch est dispo mais pas encore assez répandu et FirefoxOS a été abandonné (dommage, ça marchait bien) mais le codesource est toujours accessible.

Le Librem Purism 5 devrait voir le jour en janvier prochain : https://puri.sm/shop/librem-5/

Sachant que Gnome et KDE (deux gros desktop linux) sont de la partie, et qu’ils ont réussi à soulever presque deux fois plus que ce qu’ils demandaient en crowfunding, j’ai bon espoir pour ce dernier.

Changer d’OS veut dire changer d’habitudes. Ce ne seront plus les mêmes programmes qui vous serviront mais surtout des programmes « libres », à savoir sous votre contrôle total. Terminé les Office, Itune, Photoshop et autre Studio, les 50.000 programmes inclus dans la logithèque linux sont tous gratuits et impressionnants de stabilité, de légèreté et de simplicité. Office devient Openoffice ou Libreoffice, photoshop devient GIMP, Studio devient kdenlive (par exemple)…

De la même manière, si vous n’êtes pas content de la manière dont FB et autres traitent vos données perso, ARRÊTEZ DE VOUS EN SERVIR. Chaque clic en moins, chaque service abandonné, chaque détournement des dits services sont autant de claques, de pertes d’argent et de pouvoir pour eux. Il faut taper au portefeuille, les gars !

Il est aujourd’hui relativement facile de se passer de google ou apple, notamment grâce à owncloud ou nextcloud, par exemple, qui proposent exactement les mêmes services de calendriers, contacts et dépots, sauf que c’est vous qui l’hébergez !!! Personne ici ne viendra fouiller dans votre serveur collé au cul de votre box. Et pour ceux qui ne veulent pas héberger, il existe des plate-formes libres qui le font à votre place pour un prix modique, j’ai quand même plus confiance en des libriste qu’en microsoft ou FB qui ont déjà trahi notre confiance à d’innombrables reprises.

Pour les réseaux sociaux, il y a notamment Diaspora et Mastodon qui ne vous « ficheront » jamais.

Pour Skype, plein d’alternatives aussi : https://www.zdnet.fr/actualites/5-alternatives-libres-a-skype-39870892.htm

Pour youtube aussi, il y en a plein : peertube, d-tube, et surtout le magnifique hack proposé par hooktube : il suffit de remplacer le « you » par « hook » et… Magie ! Vous ne passez plus par YT pour visionner la vidéo. Le plus dingue est que ça marche mieux, en plus ! Normal, le PC n’est pas « visité » pendant que vous regardez vos vidéos…

Mais ce n’est pas tout.

Beaucoup de constructeurs, notamment INTEL, le plus gros fabricant de processeurs au monde, ont signé des accords avec le gouvernement américain pour installer des backdoors directement inclus dans l’architecture du processeur. Si vous êtes équipé d’un INTEL de moins de cinq ans, ça vous concerne.

AMD, entreprise canadienne et second fabricant de processeurs, moins connue du grand public, a elle refusé. C’est peut-être pour ça qu’on en trouve plus en magasin depuis 5 ans. Heureusement on peut les acheter sur le net, et le dernier en date, le ryzen, a permis un comeback de la marque, méprisée des consommateurs lambda qui veulent du « Intel, power inside » ! Les industriels, eux ne s’y trompent pas et s’équipent massivement chez AMD, moins cher, tout aussi durable et désormais mieux sécurisé.

Donc préférez toujours les fabricants qui ont choisi de ne pas en mettre si vous montez vous-même votre PC ou faites gaffe et renseignez-vous avant si vous l’achetez tout fait.

Petit détail : un PC sans OS pré-installé coûte 80 euros de moins et une installation linux prend 15 minutes en moyenne. De plus, le système étant beaucoup moins exigeant en ressources (pas de processus de fliquage, pas d’antivirus, pas de fragmentation), il peut tourner sur n’importe quelle machine, même les plus bas de gamme qui tourneront beaucoup mieux qu’avec le très gourmand et très buggé windows, quelle que soit la version. Rajoutez à ça le fait que pour changer la moindre ligne de structure, il faut un mot de passe que vous seul connaissez, donc un tiers ne peut rien installer sans votre accord… Et ça c’est juste de base, avec le firewall qu’on configure soit-même. Après il existe des suites entières de protection vous indiquant qui vous piste et comment les bloquer – et c’est toujours gratuit.

Les solutions software comme hardware existent bel et bien, et sont accessibles à tous et à toutes, depuis un moment déjà.

Le problème, c’est que la majorité des gens ne veulent pas changer leurs habitudes et préfèrent donc valider la toute puissance des GAFAM, au nom de la résignation, au nom de la facilité, ils en viennent à adorer leurs chaines tout en critiquant l’orientation orwellienne que prend la société. Je critique la société mais je ne me séparerai pour rien au monde de mon dernier Macbook, bonjour la cohérence !

Comme dit ma belle-mère sicilienne : « on ne peut pas avoir la chemise courte et le cul chaud. »

Si vous ne voulez plus de chaines, brisez-les. À part ne plus utiliser son smartphone et son PC, il n’y a pas d’autres solutions et personne ne peut le faire à votre place…

Libre à nous, et à personne d’autre, de les faire tomber de leur tour de verre.

Source : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/comment-resister-a-l-espionnage-206413

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *