J’ai désespérément besoin d’un nouveau système d’exploitation.

J’ai désespérément besoin d’un nouveau système d’exploitation.

Je suis sérieux : j’ai vraiment besoin d’un nouveau système d’exploitation sur mon smartphone. Qu’est-il arrivé à l’innovation ? Où sont passées les nouveautés technologiques ? Pourquoi n’ose-t-on plus rivaliser avec Apple et Google dans le monde mobile ? C’est vraiment impossible de faire ça ?

Un marché ennuyeux

Il suffit de jeter un coup d’œil aux vitrines des magasins où les smartphones sont vendus : presque tous les produits exposés utilisent Android, souvent même dans des versions différentes, mais c’est quand même Android. Les autres ? Des iPhone.

La lutte pour créer le meilleur système d’exploitation mobile s’est transformée en lutte pour obtenir la personnalisation la plus appréciée par les utilisateurs. Les seules armes en possession des fabricants de smartphones qui se différencient (souvent) du côté logiciel ne sont que de lourdes démonstrations de compétences peu utiles dans la vie quotidienne.

Vous souvenez-vous de l’époque où chaque fabricant avait son propre système d’exploitation ? Oui, et je regrette souvent ces moments. La seule pensée de la compétition pour le marché du mobile – qui a commencé en 2013 et qui a vu l’émergence de nouvelles alternatives – me rend mélancolique.

A ce jour, si vous voulez acheter un nouvel appareil, vous n’avez d’autre choix qu’opter pour les smartphones Android infinis et imparfaits, ou pour l’iPhone cher et surestimé. « Be together not the same » était la devise de Google, dommage que bien que les smartphones puissent être variés et adaptés à tous les types d’utilisateurs, on parle toujours d’Android et l’excitation pour un nouveau téléphone (au moins pour moi) disparaît de plus en plus vite.

Android be togather but not the same 980x549

Qu’est-ce qui manque exactement ?

Variété. Et je ne parle pas, comme je l’ai déjà dit, d’avoir différents smartphones avec différents facteurs de forme et différentes spécifications,le marché en est rempli. Ce qui me manque, c’est l’expérience de découvrir des fonctions cachées, d’apprendre à utiliser de nouveaux logiciels à partir de zéro et, pourquoi pas, d’apprendre à contourner les petits problèmes qui peuvent surgir.

Si vous utilisez un smartphone Android, vous pouvez utiliser la plupart des fonctionnalités de n’importe quel autre smartphone Android, malgré les différentes marques, interfaces utilisateur et icônes.

La période entamée en 2013 dont je parlais précédemment est celle qui a vu la naissance et la mort de nombreux concurrents du duopole Apple/Google, dont le Windows Phone de Microsoft (dont, croyez-le ou non beaucoup d’utilisateurs sont encore friands), l’Ubuntu Touch de Canonical (repris depuis par Ubports), le Sailfish OS de Jolla (qui a récemment annoncé sa version 3.0) et Tizen de Samsung (toujours utilisé sur les portables de la société). Sans parler des systèmes de HP et de Palm qui sont maintenant utilisés sur les téléviseurs intelligents LG.

Phone 5

Chaque système différent avait (ou a toujours) ses propres règles, interface et sa manière propre d’interagir avec les dispositifs. Alors qu’Apple n’utilisait encore que des touches physiques dans les énormes cadres de son iPhone et que Google utilisait les touches de navigation à l’écran que nous connaissons encore aujourd’hui, des concurrents comme WebOS, Sailfish OS et Ubuntu Touch exploitaient déjà des gestes.

Rentrons dans les détails : Sailfish OS, un système d’exploitation développé par l’équipe de Marc Dillon pour une utilisation à une main. Ubuntu Touch, un système pour smartphones, tablettes et PCs avec interface spécialeet support communautaire. WebOS, roi du multitâche. Voilà bien des projets dont Apple et Google ont tiré de nombreuses idées.

bq ubuntu 03

Même Google s’est lassé d’Android

Oui, même l’entreprise qui a permis à Android de croître et de se propager comme un virus semble en avoir assez. Il ne s’agit pas des cadres de l’entreprise, qui voient évidemment dans Android une source de profits presque inépuisable, mais des développeurs eux-mêmes. C’est pourquoi la société a commencé à développer il y a quelques années un projet parallèle appelé Fuchsia OS basé sur le nouveau noyau Magenta (et non celui de Linux, utilisé jusqu’ici sur Android et au-delà).

fuchsia armadillo home strories

Non seulement l’entreprise teste le système en interne sur certains de ses propres appareils, mais des marques externes semblent également être intéressées par cette idée. L’un des derniers rapports sur le net parle de Huawei qui semble essayer Fuchsia sur son Honor Playet a travaillé pour rendre l’OS bootable sur les dispositifs avec un Kirin 970.

Les rumeurs selon lesquelles Huawei aurait construit son propre système d’exploitation circulent depuis longtemps. Et si l’entreprise travaillait avec Google pour perfectionner Fuchsia ? Et si Huawei était pour Fuchsia ce que HTC était pour Android ? Les questions deviennent complexes et je ne recevrai probablement pas de réponses dans un proche avenir. Espérons que Huawei ne finira pas comme la compagnie taïwanaise…

Pensez-vous qu’il est possible de faire concurrence à Google et à Apple ?

 

Source : https://www.androidpit.fr/j-ai-desesperement-besoin-d-un-nouveau-systeme-d-exploitation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *