Purism, Librem5 du crowdfunding pour un smartphone GNU/Linux

Par , le dans Racine
Purism, Librem5 du crowdfunding pour un smartphone GNU/Linux
En 2017, le rêve de GNU/Linux sur smartphone n'est pas mort. Et pour cause : Android est toujours loin de remplir les pré-requis des plus puristes défenseurs des logiciels libres. Canonical ayant abandonné, un constructeur américain de machines sous Linux se lance dans l'aventure : voici Purism et son Librem 5.

Pour 1,5 millions de dollars, l’entreprise américaine Purism promet de construire un smartphone libre et sécurisé en utilisant GNU/Linux. Plus habitué à construire des ordinateurs vendus avec Linux qu’à la production de smartphones, l’Américain tente néanmoins sa chance avec un projet à qui on ne peut que souhaiter bonne chance : le Librem5.

LE PLUS LIBRE POSSIBLE

Le constructeur a fixé le prix à l’unité à 599 $, soit le prix minimum pour un modèle haut de gamme chez les gros vendeurs comme Huawei ou LG. Mais à la différence de ceux-ci, Purism ne compte pas embarquer une énième version d’Android mais le système PureOS, dérivé de Debian et avec une attention particulière pour la sécurité.


Le smartphone sera « le plus libre possible » selon le constructeur, qui concède néanmoins que la partie téléphonie nécessitera l’ajout au noyau d’un pilote propriétaire. Mais au-delà de ce petit problème, le constructeur explique qu’il fera tout son possible pour intégrer le maximum de composants ne nécessitant pas de code propriétaire.



Purism
En outre, le smartphone a pour le moment des composants rudimentaires : écran 5″, CPU I.MX6 ou I.MX8 (ARM), une carte graphique Vivante avec un pilote libre, 3 Go de RAM, deux caméras, un port jack et l’ensemble des capteurs que l’on attend d’un mobile récent. Bien sûr, toutes ces caractéristiques dépendront de la réussite du projet et des économies d’échelle possibles. Ainsi, la résolution de l’écran proposée pourrait changer.



Enfin, le Librem5 bien que livré avec PureOS, se veut ouvert à toutes les distributions Linux les plus communes. Ainsi, le téléphone pourrait être complètement personnalisé par les plus férus utilisateurs de GNU/Linux. Toutefois, la version originale de l’OS livrée par Purism inclura des outils comme Matrix, un protocole d’appels décentralisés et chiffrés.



Travaillée en petit comité depuis un an et demi, la levée de fonds participative de Purism vient de commencer et se déroule directement sur le site du constructeur. Souhaitons lui de réussir là où l’Ubuntu Edge avait échoué : réunir suffisamment d’argent pour commencer la production du produit. Et peut-être qu’alors, les plus scrupuleux libristes auront leur smartphone.